Pétition pour le maintien de la classe bilangue au Collège

POUR LE MAINTIEN D’UNE SECTION BILANGUE AU COLLÈGE A. MALRAUX de la 6° à la 3°

 

https://www.change.org/p/ftbxd-pour-le-maintien-d-une-section-bilangue-au-coll%C3%A8ge-a-malraux-de-la-6-%C3%A0-la-3

 

Nous, représentants des parents d’élèves des fédérations FCPE et PEEP du collège André Malraux à Romans sur Isère, nous opposons à la décision prise par la direction de supprimer l’option bilangue pour la classe de 4° à la rentrée 2019.

Cette décision a été prise pour faire face à la baisse des moyens horaires alloués au collège pour la rentrée.

En effet, faute de moyens horaires suffisants, ce sont les élèves de 4° Bilangue ainsi que ceux de 4°LV2 qui seront sacrifiés à partir de Septembre, la direction ayant décidé de regrouper les 4° Bilangue avec les 4° LV2 allemands.

Ce qui signifie que des élèves qui seront dans leur 3° année d’enseignement en allemand suivront avec des élèves de 2° année. Nous trouvons que cette répartition se fait au détriment de leurs apprentissages.  Comment, en effet, faire avancer au même rythme des élèves avec des niveaux d’écart d’un an en langue allemande dans les toutes premières années d’apprentissage ? Soit les Bilangue vont largement s’ennuyer, soit les LV2 vont avoir beaucoup de mal à suivre.

En outre, ce regroupement créera un groupe de 25 élèves en cours d’allemand (12 élèves bilangue + 13 élèves LV2), effectif trop lourd pour gérer un double niveau en langue et pour une classe de langue « vivante », dont l’apprentissage oral est essentiel.

Nous souhaitons donc alerter les parents sur les conséquences de la disparition annoncée de l’option Bilangue à partir de la classe de 5° :

-      Elle supprime d’emblée le droit aux élèves de choisir une option essentielle dans un pays membre de l’union européenne.

-      Elle entraînera des pertes d’horaires d’enseignement pour les professeurs d’allemand qui, de ce fait, seront contraints de travailler sur plusieurs collèges. Ainsi, les projets, les échanges, qui jusque-là permettaient aux élèves de vivre les langues, vont assurément s’essouffler, voire disparaître. En effet, un professeur d’allemand travaillant sur 3 collèges ne pourra pas organiser un voyage-échange scolaire dans ces conditions.

-      Il est à craindre que le collège Malraux, qui perd déjà une classe, ne perde encore plus d’élèves lorsque les parents apprendront de manière effective que l’option bilangue n’existe plus que pour la classe de 6° et qu’il n’est pas possible de poursuivre cette option dans les classes suivantes.

-      Il est à craindre que les parents préfèrent scolariser leurs enfants ailleurs, voire dans des établissements privés qui offrent un choix plus large d’options : ce n’est pas notre ambition pour l’École de la République.

Pourtant, l’option bilangue a déjà fait ses preuves : les élèves ayant suivi ce cursus au collège Malraux réussissent bien au Lycée, où ils choisissent assez souvent d’apprendre une 3° langue et ont d’une manière générale de bons résultats dans les autres matières. En outre, les élèves bilangue pouvaient intégrer des sections européennes à la fin du collège.

C’est pourquoi, nous protestons contre la réforme du Collège qui enterre petit à petit l’option Bilangue, en ne donnant les moyens de la maintenir qu’en classe de 6° pour ensuite la faire disparaître dès la 5°.

Nous protestons contre l’insuffisance des moyens horaires alloués au collège Malraux.

Nous nous opposons à la disparition d’une option offerte aux élèves volontaires, suppression qui appauvrit l’enseignement proposé par le collège A. Malraux et participe, d’une manière plus générale, à une baisse du niveau d’enseignements des langues au collège.

Nous nous opposons à la nouvelle réforme du lycée qui est en train de mettre un terme à la section européenne.   

Les parents d’élèves de la FCPE et de la PEEP

Une copie de ce courrier sera adressée à la direction de l’académie des services de l’éducation nationale à Valence.